Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ultimate supercars

Ultimate supercars

Toute l'actualité des supercars


[Essai] Jaguar F-Type R: 550 chevaux, ça décoiffe!

Publié par Mathieu sur 20 Avril 2016, 17:22pm

Catégories : #Essais

Avant de commencer, nous tenons à remercier BAC MONACO qui nous a permis de réaliser cet essai. Cette entreprise monégasque est spécialisée dans la vente de véhicules d'occasion de marques Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Fiat, Jaguar, Land Rover, Mercedes, Nissan, Porsche et Wiesmann. Nous avons eu l'occasion de discuter avec plusieurs membres de l'équipe qui se sont révélés très accueillants, passionnés, et très professionnels. 

 

BAC MONACO

17, Avenue des Castelans Stade Louis II 98000 MONACO

http://www.landroveroccasions-monaco.com/

 

L'essai

Bien que n'ayant pas l'expérience d'une Porsche 911 ou d'une Chevrolet Corvette, la F-Type ne sucite pas moins l'admiration. En 2014, l'anglaise s'était d'ailleurs issée à la cinquième place du classement des supercars favorites de nos lecteurs.

Disponible au départ uniquement en coupé, la gamme F-Type a par la suite été garnie de versions cabriolet. Différentes motorisations sont proposées: un V6 3L de 340 chevaux pour la version "de base", le même V6 avec 40 chevaux de plus pour la version S, soit un total de 380 équidés, et enfin un V8 5L de 550 chevaux pour la F-Type R dont nous avons eu la chance de prendre le volant en version coupé. Une variante SVR encore plus puissante (575 chevaux) débarquera sur nos routes l'été prochain.

 

L'extérieur

[Essai] Jaguar F-Type R: 550 chevaux, ça décoiffe!

Jaguar a réussi un coup de maître dans la mesure où il a réussi à concilier l'élégance britannique, avec des traits fins, à la sportivité visuelle attendue d'un tel modèle. Difficile de ne pas s'extasier devant les courbes de la bête.

Certains sauront tout de même lui reprocher son arrière tronqué. On ne pourra cependant nier que ce type de design retrouvé sur seulement quelques supercars dont, par exemple, la Mercedes AMG-GT, contribue à forger une allure sportive. Le véhicule qui, par cette astuce de designer, se retrouve en port à faux court, donne en effet l'illusion d'être prêt à bondir.

L'intérieur

[Essai] Jaguar F-Type R: 550 chevaux, ça décoiffe!

A la différence du nouveau SUV Jaguar F-Pace dans lequel nous nous sommes récemment installés et dont l'intérieur ne nous semble pas à la hauteur de la somme réclammée, la F-Type R fait honneur au luxe à l'anglaise. C'est beau, c'est noble, c'est bien fini, c'est du Jaguar. La technologie embarquée est appréciable: écran tactile 8 pouces, système stop / start, détecteur de chocs piétons... On notera tout de même que la caméra de recul, élément indispensable au vu de la taille ridicule de la lunette arrière, est une option facturée 326 €, une broutille me direz-vous au regard du prix de base de la bête (108060€ pour la version R).

 

Au volant

[Essai] Jaguar F-Type R: 550 chevaux, ça décoiffe!

Un premier détail nous rappelle que nous sommes au volant d'une super-sportive: c'est un bouton et non un mouvement de clé qui commande le démarrage. Et quel démarrage! Nous nous apprêtons à conduire notre exemplaire dans les rues de Monaco où les supercars sont légion et, pourtant, rares sont celles sachant imiter le murmure rauque de la Jaguar. Première constatation, et pas des moindres, la F-Type ne vous met pas mal à l'aise. Elle est très facile à prendre en main, contrairement à d'autres bolides que nous avons pu conduire, mais, il faut toutefois rester sur ses gardes car, en dépit de ses airs de gentille fille elle ne demande qu'à dévorer le bitume. Il faudra donc faire preuve de délicatesse sur la pression de l'accélérateur au risque de finir notre essai plus rapidement que prévu.

Les rues de Monaco bondées de "spotters" (photographes amateurs et professionnels venus sur place pour prendre des clichés des supercars), à qui nous offrirons d'ailleurs quelques séances de rugissements de moteur, ne nous laisseront pas l'occasion de tester les performances de la F-Type. Aussi, nous nous dirigeons vers d'autres endroits aptes à assouvir nos désirs de sensations fortes. Tandis que nous traversons la ville la plus riche du monde, le plaisir sonore est de mise. Les réglages d'échappement offrent en effet à la belle un son de crépitements des plus plaisants. Nous retrouverons d'ailleurs ce plaisir tout au long de notre conduite au sein de la principauté. Il nous faudra cependant faire preuve d'un minimum de discrétion du fait que les autorités monégasques sanctionnent les automobilistes trop bruyants afin de préserver la quiétude des habitants.

Direction les tunnels de Monaco où, en fin de journée, moment de notre essai, la faible densité de circulation nous donne l'opportunité de presser l'accélérateur; dans la mesure du raisonnable à bon entendeur. A vitesse faible nous appuyons donc timidement afin de jauger la réactivité du bolide. Cela fait, nous n'hésitons plus à jouer d'un pied plus lourd qui nous projette instantanément dans le creux du siège, comme si nous nous apprêtions à franchir le mur du son. Le tunnel étroit à une voie dans lequel nous testons les performances de l'anglaise contribue certainement à augmenter l'impression d'accélération. L'effet de surprise est là, jamais je n'aurais imaginé que la F-Type R puisse à tel point me scotcher à mon siège, au point même où, si j'avais voulu m'en décoller, je n'aurais pas su. A mieux y réfléchir, la fiche technique affiche tout de même un 0 à 100 km/h en 4,2 secondes. Autant dire que la nervosité de la bête, qui bien sûr ne saura être confrontée aux dernières générations de sportives italiennes, peut largement rivaliser avec la Porsche 911 Carrera GTS et même la Lamborghini Gallardo LP560-4 qui faisaient l'objet de précédents tests.

Quant à la tenue de route, c'est une autre histoire. Si notre essai ne nous a pas donné la possibilité de l'apprécier, nous devons nous résoudre au fait qu'elle ne pourra être à la hauteur de celle des modèles ci-avant cités. La forme choisie pour la Jaguar est un handicap qui favorise une perte d'adhérence de l'arrière lors de la prise de virages à haute vitesse. S'il fallait trouver un autre point négatif, ce serait la difficulté des manœuvres de stationnement notamment à cause de son avant interminable et du manque de visibilité, mais ça, c'est un problème largement partagé dans le monde des supercars.

En conclusion de cet article, nous avancerons que la Jaguar F-Type R est une excellente alternative aux 911 d'entrée de gamme. Elle répondra parfaitement aux attentes de ceux qui souhaitent à la fois une sportive à la sonorité excentrique et aux accélérations fulgurantes, et une voiture dans laquelle ils peuvent effectuer des tâches du quotidien (avec un coffre qui fait tout de même 408 litres). Elle est agréable à conduire, même en zone urbaine, et ça, c'est un trait rare chez les supercars. Encore une fois, nous n'avons pas eu l'occasion de l'essayer dans des situations extrêmes, mais, s'il fallait lui trouver un défaut, nous avancerions que les nombreux propriétaires de supercars adeptes des journées circuit auront du mal à dompter ce modèle probablement capricieux lorsque l'on bascule de la conduite au pilotage. Le futur nous laissera peut être la possibilité de valider, ou, encore mieux, d'invalider cette hypothèse.

Abonnez-vous gratuitement en haut à droite de cette page et recevez une fois par semaine notre meilleur article (désabonnement possible)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Nous sommes sociaux !